Les News

Les actualités du Tango Bourges Basket

Jérôme AUTHIER « on a beaucoup de choses à construire »

Jérôme AUTHIER revient sur les deux premières semaines de préparation, son statut d’assistant coach et sa collaboration avec Olivier LAFARGUE.

Bonjour Jérôme, comment vas-tu après ces vacances ?

Comme tous les autres entraîneurs et joueurs / joueuses qui ne sont pas internationaux, c’est à dire beaucoup, j’ai eu de longues vacances. J’ai pu couper un petit peu avant de passer quelques coups de fils à Olivier (LAFARGUE), j’ai participé au séminaires des entraîneurs et j’ai pu assister au Championnat d’Europe U16 ici à Bourges. Ça a fait du bien.

Cela fait déjà deux semaines que la préparation a démarré, comment ça se passe ?

Pour l’instant tout va très bien. Après tous les ans on dit la même chose : « c’est la prépa, il n’y a pas de matchs, pas de pression… ». Mais cette année, c’est différent puisque l’effectif a beaucoup changé, les méthodes de travail également. Et aujourd’hui la bonne humeur est plutôt présente donc c’est très agréable.

Cette préparation va être longue cette année, durant près de cinq semaines… Cela change la donne, non ?

Le fait qu’il y ait un nouveau coach et sept nouvelles joueuses change énormément. Historiquement, cela n’a pas du arriver souvent à Bourges. C’est bien pour nous dans ce cas là d’avoir ces cinq semaines puisque si on avait du jouer notre premier match au bout d’une semaine, cela aurait été compliqué de mettre en place de nouveaux principes, intégrer les nouvelles joueuses etc… Donc la pression on n’y pense pas du tout comme on a énormément de choses à faire et à construire. C’est pratique car c’est en se focalisant sur le travail qu’on évacue la pression. Aujourd’hui les filles prennent plaisir à travailler ensemble, à créer de nouvelles connexions entre elles et avec nous donc on profite de ces cinq semaines.

 

Jérôme AUTHIER et Olivier LAFARGUE

 

Les joueuses sont arrivées en forme ?

Lorsqu’on arrive à Bourges, il vaut mieux arriver en forme. Elles ont signé ici et connaissent les objectifs, on a pas besoin de leur envoyer un programme. Elles se préparent toutes seules. Le fait d’avoir une préparation assez longue permet de niveler les aspects physiques.

C’est ta septième saison en tant qu’assistant au club, ton troisième coach différent, comment se passe ce début de collaboration avec Olivier LAFARGUE ?

Je suis quelqu’un de curieux de nature, j’ai adoré travailler avec Pierre VINCENT et Valérie GARNIER, cela a été très intéressant. Olivier a une façon de travailler différente. Quand on est assistant, on est là pour donner le plus possible mais surtout apprendre le métier d’entraîneur. Dans cette optique, il y a deux philosophies différentes : soit on devient le fils spirituel de quelqu’un, soit on se construit et on a envie d’être soi même. De par ma nature curieuse, je correspond à cette deuxième philosophie et j’ai envie de me construire. J’ai beaucoup appris de Pierre, de Valérie et déjà en dix jours Olivier LAFARGUE m’a apporté beaucoup de choses. Donc j’ai envie que cela continue le plus longtemps possible.