Les News

Les actualités du Tango Bourges Basket

Les Tango tombent dans les derniers instants (72-74)

Pour leur premier match européeen au Prado, les Tango ont livré une bataille de 40 minutes qui s’est malheureusement terminée sur un panier dans les dernières secondes de Galatasaray (72-74).

Olivier Lafargue démarre avec un cinq de départ plus petit qu’à l’habitude avec Cristina Ouviña et KB Sharp associée à la mène et Diandra Tchatchouang en intérieure. Et cela paye puisque les Tango prennent de vitesse Galatasaray grâce à Diandra Tchatchouang (6-3, 3′). Dans une ambiance survoltée, Cristina Ouviña marque à trois points et les berruyères creusent un petit écart (13-8, 6′). Galatasaray revient grâce à Quigley et le premier quart s’achève avec trios petits points d’avance pour Bourges (21-18, 10′).

Si Katherine Plouffe est encore active au scoring (6 points à la pause) en début de second quart, l’intérieure canadienne réalise très vite sa troisième faute et est contrainte à rejoindre le banc (27-22, 13′). Marine Johannès régale le Prado d’un magnifique floater en tête de raquette, ce à quoi répondent Dubljevic et Quigley (29-27, 15′). Sarah Michel marque alors coup sur coup deux trois points du même côté (35-29, 17′). Olivia Epoupa marque à quelques secondes du buzzer, et 1 seul petit point sépare les deux équipes (37-36, 20′).

De retour sur le parquet, la capitaine des Tango Élodie Godin montre la voie à ses partenaires en inscrivant 4 points consécutifs grâce à de belles défenses sur sa joueuse (41-36, 22′). Seulement Galatasaray, poussé par ses supporters recolle une nouvelle fois et passe devant pour la première fois du match (41-43, 23′). L’ambiance monte encore d’un cran lorsque Marine Johannès marque à trois points (46-45, 25′). Les défenses durcissent encore, et Sarah Michel trouve une nouvelle fois la mire à trois points, mettant les Tango devant d’un point à l’issue du troisième quart (54-53, 30′).

La température monte au Palais des Sports du Prado, mais le score lui ne bouge plus depuis quelques instants et les équipes se crispent (59-59, 32′). Alors qu’on la croyait blessée au genou en première mi-temps, Cristina Ouviña marque un trois points qui ramène les Tango à un petit point à 5 minutes du terme (62-63, 35′). Les dernières minutes sont étouffantes, et quand Dubljevic marque deux lancers à une minute de la fin (66-72, 39′), le Prado se calme. C’était sans compter une KB Sharp une nouvelle fois exemplaire qui marque un trois points avec la planche plein axe pour relancer les Tango (69-72 à 40 secondes de la fin). Le reste est une histoire de lancers, mais surtout un panier de l’intenable Quigley (28 points) à 3 secondes de la fin condamne définitivement les espoirs Tango, privé d’un dernier temps-mort (72-74, 40′).

Les Berruyères retourneront vite au travail afin de préparer la réception de Villeneuve d’Ascq samedi soir au Palais des Sports du Prado (20h00).

 

Les stats

Les réactions :

Les photos :
« 1 de 2 »