Les News

Les actualités du Tango Bourges Basket

Les Tango dominent Galatasaray (61-79)

Privées de Sarah Michel et Cristina Ouviña, les Tango ont réalisé une impressionnante performance en allant s’imposer à Galatasaray avec la manière (61-79).

Marine Johannès ouvre le bal  sur un joli système, et Quigley, de retour après plusieurs mois d’absence égalise (2-2, 2′). Face à une Petronyte bien en jambes en ce début de match, les Tango résistent en trouvant des paniers près du cercle (11-8, 5′). Valériane Ayayi et Marine Johannès permettent aux Berruyères de revenir à la fin du premier quart (18-16, 10′).

Très vite entrée en jeu, la jeune Océane Monpierre étonne et se faufile dans la défense turque (22-22, 12′). En face, Dubjlevic score depuis toutes les positions (12 points à la pause) et Katherine Plouffe lui répond systématiquement (28-28, 15′). Les deux équipes continuent de se rendre coup pour coup et à la pause, 1 petit point sépare les deux équipes (36-35, 20′).

De retour sur le parquet, les Tango ne laissent aucun espace à Galatasaray. Marine Johannès marque par deux fois à trois points et fait passer ses coéquipières devant sur un double pas tout en finesse (45-47, 35′). Le match se durcit, les Turques souffrent et donnent des coups et Alexia Chartereau en fait les frais sur un choc avec Dubljevic. L’intérieure des Tango est contrainte de sortir, l’arcade ouverte et bien en sang (37′). Grâce notamment à Katherine Plouffe (17 points et 3 rebonds), les Tango se donnent un peu d’air au moment d’entamer le dernier quart (47-54, 30′).

Valériane Ayayi, une nouvelle fois monumentale (22 points, 10 rebonds, 8 passes décisives) démarre fort le quatrième quart avec un premier trois points puis un deuxième quelques secondes plus tard après un shoot de Quigley (52-60, 32′). Les Tango appuient sur l’accélérateur à l’image de Marine Johannès (22 points et 4 passes décisives) qui distille une sublime passe pour Katherine Plouffe (54-71, 35′). Le ballon tourne bien, la défense est en place, et les Berruyères creusent l’écart, comptant jusqu’à 22 points d’avance (57-79, 38′). Olivier Lafargue fait une nouvelle fois entrer une jeune espoir en la personne de Mathilde Peyregne et les Tango valident une quatrième victoire européenne de suite (61-79), les relançant totalement dans la course à la qualification aux quarts de finale.

Les stats