Les News

Les actualités du Tango Bourges Basket

Maurice Chafiol, premier entraîneur des filles du Bourges Basket, est décédé

C’est avec une grande tristesse que le Tango Bourges Basket a appris ce lundi le décès de Maurice Chafiol, premier entraîneur des filles du CJM Bourges Basket. 

L’une des figures historiques du sport dans le Cher s’est éteinte à l’âge de 99 ans. Joueur de l’US Berry puis du CJM Bourges Basket à sa création en 1967 à une époque où les entraînements et matchs se déroulaient à la Halle au Blé, Maurice Chafiol est devenu l’entraîneur de la première équipe féminine du CJM Bourges Basket en 1976. L’équipe évoluait alors en Départementale 3, et atteignit 8 ans plus tard la Nationale 4.

Les premiers chapitres de la longue et belle histoire du Tango Bourges Basket se sont écrits grâce à Maurice Chafiol. Aujourd’hui, c’est tout un club qui lui rend hommage et qui souhaite adresser ses plus sincères condoléances à sa famille.

 

 

L’édito de Charles PARNET, écrit pour « Le Rebond » Numéro 529 en date du 20 décembre 2016 :

Il serait injuste de conter la belle histoire TANGO en oubliant une de ses figures historiques, quasiment une statue, pourtant bien vivante, presque un mythe du basket dans le Cher et la région, un certain : MAURICE CHAFIOL.

Maurice doit être l’un des derniers à avoir été étudiant dans une de ces écoles normales fermées par le régime de Pétain dans les années 40. Il se retrouve dans un lycée du sud de la France et suit une formation de « prof de gym » à Montpellier. Sa première nomination est pour Bourges qu’il ne quittera plus lors de sa longue carrière. Celle-ci est double. D’abord prof au lycée Alain Fournier et parallèlement ou ensemble, comme vous voulez, il pense basket, il vit basket. Sa maison est terre d’accueil avec une épouse admirable de patience et d’une certaine abnégation, sa voiture est un transport en commun ou un vestiaire.

Maurice est partout à la fois. Il organise, il entraîne, il coache, il va chercher untelle ou encore sa copine, il oublie, il se rattrape, il est au gymnase, il n’a pas une minute à lui et pourtant, il est disponible, il garde le sourire, il est Maurice Chafiol…

Il prend l’équipe de l’USB en …1950 (!) et 2 ans plus tard dispute une ½ finale de championnat de France contre…Montpellier ! « En 1967, à la création du CJM on est venu me
solliciter. J’ai commencé par la préparation physique de l’équipe masculine qui comprend les Laforêt, Roy, Flouzat et Cie. J’encadre l’équipe cadets qui devient championne régionale et en 1976, on me confie l’équipe féminine à sa création. J’accepte, bien sûr ».

Le « bien sûr » de Maurice est doucement teinté d’humour puisque l’histoire officielle TANGO qui ne perd pas un document historique raconte que lors du Conseil d’administration décidant ou non de la création du pôle féminin, Monsieur Chafiol avait voté non. Vrai ! Maurice s’en explique avec le sourire « Bien sûr, je n’étais pas contre, au contraire, mais les contraintes budgétaires et le manque de gymnases m’inquiétaient beaucoup alors… Je ne voulais pas prendre de risques »

 

L’équipe 1981-1982, entraînée par Maurice CHAFIOL